À propos de la Fondation para-sport Shelley Gautier



Notre objectif

La Fondation para-sport Shelley Gauthier abat les barrières pour les personnes vivant avec des limitations en les aidant à participer aux activités sportives .la Fondation sensibilise au sport adapté et elle développe des ressources qui encouragent l’inclusion de programmes para-sport.

"Mon équipe est occupée à transformer la passion en action"
Nous tirons notre inspiration de cette citation de la présidente honoraire et directrice de la Fondation, Shelley Gauthier.

Madame Shelley Gauthier est une para-cycliste canadienne de renommée mondiale qui, malgré une hémiplégie due à un accident de vélo, a continué à progresser et dominer en para-sports.

En 2009, Shelley est devenue la première femme para-cycliste à compétitionner internationalement sur un tricycle. Depuis lors, elle a gagné le titre de championne du monde de l’Union Cycliste internationale , gagné 14 titres mondiaux en para-cyclisme et participé aux Jeux paralympiques de Londres en 2012 et aux Jeux Paralympiques de 2016 tenus à Rio de Janeiro. Shelley a nourri sa passion pour les sports en créant cette organisation sans but lucratif qui encourage les gens avec un handicap à transformer leur passion en action. La Fondation para-sport Shelley Gautier travaille en louant des équipements para-cyclistes afin que les personnes ayant des limitations puissent être intégrées dans leurs communautés. La Fondation a présentement des contrats avec la région de Niagara, Brantford, Whitby et Bromont au Quebec.



Vision


Éveiller les consciences en incitant les ressources actuelles disponibles à concevoir des programmes de paracyclisme inclusifs. Rendre les personnes actives et ainsi améliorer leur niveau de santé et de forme physique. Signer des contrats avec les organismes communautaires pour fournir de l’équipement para-cycliste et gérer les programmes en paracyclisme.



Mission


Promouvoir un style de vie sain et actif pour les personnes vivant avec des handicaps par des activités physiques adaptées. Assurer la pérennité mais ceci n’est possible que par des dons continus.



Programmes et services

Défis rencontrés :

  • Restrictions financières
  • Accès limité au transport ( public ou privé)
  • Manque d’équipement
  • Des installations intérieures et extérieures limitées
  • Pénurie d’entraineurs
  • Personnel de soutien limité.

Il existe des défis et des barrières importants pour les personnes vivant avec un handicap pour joindre ou participer à des sports d’équipe ou individuel. Ces barrières incluent le financement ,le manque de moyen physique d’accès adapté au transport, l’équipement, les installations ,les entraîneurs et le personnel de soutien.

Notre mandat est d’abattre les barrières qui empêchent les personnes vivant avec un handicap de participer pleinement dans les sports en développant des installations, de l’équipement, des programmes et du personnel de soutien pour aider les personnes à participer pleinement aux activités communautaires.

Nous croyons aux bénéfices des sports récréatifs pour rendre les gens actifs en améliorant leur santé et leur forme physique tout en s’amusant.

Nous aidons à augmenter la conscientisation et soulignons les défis et besoins spécifiques des participants vivant avec un handicap en augmentant les ressources disponibles qui s’offrent à nous présentement pour développer des programmes inclusifs en para-sports.



Valeurs


  • Impliquer la communauté en proposant des activités gratuites en paracyclisme aux personnes vivant avec un handicap.
  • Se concentrer sur l’augmentation de la qualité de vie des personnes vivant avec un handicap par des activités sportives récréatives.


Actions


  • Fournir des vélos tandem et des vélos à mains aux organisations communautaires pour leur permettre de mettre sur pied des programmes en paracyclisme.


Personnes avec handicap


Information recueillie de Ontario Human Rights Commission:
http://www.ohrc.on.ca/en/disability-and-human-rights-brochure-2016

Les personnes vivant avec un handicap ("PWD's) peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques suivantes:

  • Handicaps à la naissance ou dus à un accident ou apparus avec le temps
  • Handicaps physiques
  • Handicaps cognitifs ou d’apprentissage
  • Problèmes de santé mentale
  • Handicaps visuels ou auditifs
  • Épilepsie
  • Dépendances aux drogues ou à l’alcool
  • Sensibilités environnementales
  • Autres conditions

ONos programmes sont conçus pour les personnes avec un handicap physique ou une déficience visuelle.



Données provenant de l'Enquête canadienne sur l'incapacité de 2012

http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/160705/dq160705b-eng.htm

  • 7 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus, soit environ 1 971 800 personnes, ont déclaré avoir un trouble de mobilité qui les limitait dans leurs activités quotidiennes.
  • Les troubles de mobilité accompagnaient souvent d'autres types d'incapacités. Plus de 95 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus ayant déclaré avoir un trouble de mobilité ont aussi déclaré avoir au moins un autre type d'incapacité.
  • La prévalence du trouble de mobilité augmentait selon l'âge. Par exemple, 1,0 % des personnes de 15 à 24 ans ont déclaré avoir un trouble de mobilité, alors que cette proportion atteignait 20,6 % chez celles de 65 ans et plus.
  • Les Canadiens âgés de 15 ans et plus présentant un trouble de mobilité affichaient en général des niveaux de scolarité moins élevés que ceux des personnes sans incapacité. La proportion de Canadiens de 15 à 64 ans qui n'étaient pas aux études et qui n'avaient pas terminé leurs études secondaires était plus élevée chez les personnes ayant un trouble de mobilité (23,2 %) que chez celles sans incapacité (13,1 %).
  • Les personnes de 15 à 64 ans ayant un trouble de mobilité affichaient un taux d'emploi plus faible que les Canadiens sans incapacité appartenant au même groupe d'âge (36,0 % par rapport à 73,6 %) et un revenu annuel médian avant impôts moins élevé (17 100 $ par rapport à 31 200 $). En outre, elles étaient proportionnellement plus nombreuses à compter sur les transferts gouvernementaux comme principale source de revenu (58,7 % par rapport à 18,7 %).
  • Près de 9 adultes sur 10 ayant un trouble de mobilité ont indiqué avoir besoin d'aide pour effectuer certaines de leurs activités de tous les jours comme les gros travaux ménagers et les tâches ménagères, et environ les deux tiers d'entre eux ont mentionné que ces besoins n'étaient pas satisfaits à certains niveaux.


Bénéfices de la pratique du sport pour les personnes avec un handicap

Le sport est un outil de réhabilitation qui peut:
  • Améliorer la santé et le bien-être des individus
  • Réduire le stress
  • Favoriser l’indépendance
  • Réduire la dépendance à la médication contre la douleur et la dépression
  • Réduire les conditions médicales secondaires telles le diabète et l’hypertension.

Le sport est un outil de réhabilitation qui sert à améliorer la santé et le bien-être tout en transformant les corps et les esprits. Le sport réduit le stress favorise l’indépendance et aide les personnes avec un handicap à obtenir un niveau supérieur d’éducation et d’emploi. Le sport réduit également la dépendance à la médication contre la douleur et la dépression et réduit également les conditions médicales secondaires telles le diabète et l’hypertension.



Pourquoi supporter la FONDATION PARA-SPORT SHELLEY GAUTIER ?


  • C’est une cause sociale importante
  • Les contributions minimes ou grandes aident à améliorer les conditions de vie.
  • Elle assure la pérennité des ressources et des programmes.

Pourquoi nous choisir?



Nous avons bâti le système


La Fondation Para-Sport Shelley Gautier- a développé les premiers
programmes récréatifs axés sur le paracyclisme.


Notre but est d’acheter
de l’équipement paracycliste pour le prêter aux organismes communautaires afin de leur permettre d’offrir des programmes en paracyclisme.